Dernières nouvelles

Mot du Délégué Général

dg-cnrstLe Délégué Général

Le paysage institutionnel de la recherche au Burkina Faso a connu des évolutions avec la création du Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MRSI) en Janvier 2011. Depuis sa création, le ministère a mis en place le dispositif règlementaire et organisationnel en vue d’une meilleure orientation du secteur. C’est ainsi qu’ont été élaborées une loi d’orientation de la recherche, une politique nationale de la recherche et une stratégie nationale de la valorisation des résultats de la recherche, des inventions et des innovations. Cette nouvelle situation invite tous les acteurs de la recherche à se mettre en phase avec les orientations de l’Etat qui visent à faire de la science, de la technologie et de l’innovation un des principaux leviers du développement socio-économique du pays. C’est dans cette dynamique que le Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST) et ses instituts s’inscrivent désormais pour être à la hauteur des attentes de leurs contributions au développement du pays.

Pour atteindre ses objectifs, le CNRST a mis la priorité sur la qualité des ressources humaines et la rénovation des infrastructures de recherche. C’est ainsi, qu’avec l’appui du Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, le CNRST a été autorisé par l’Etat, dans le cadre d’un programme spécial, à recruter cinq cent (500) chercheurs et techniciens sur cinq (5) ans pour faire face au vieillissement de son personnel. Le CNRST devra relever d’autres défis qui sont entre autres: (i) réussir l’intégration des jeunes chercheurs pour assurer une vraie relève, (ii) mettre en place des outils de gouvernance administrative et scientifique efficaces et adaptés à l’évolution du secteur (iii) être encore plus compétitif au plan scientifique et technique au service du développement, (iv) valoriser et diffuser les résultats de la recherche à travers des actions ciblées et efficaces. En outre, avec la fin de certains programmes et stratégies au niveau national en 2015 (SCADD, PNSR,…), le CNRST devra contribuer au processus de relecture des programmes sectoriels de l’Etat pour créer une synergie parfaite entre les programmes nationaux de développement et les programmes d’activités de recherche du CNRST.

Nous mettons un point d’honneur à relever ces défis avec l’engagement sans faille de l’ensemble des structures du CNRST en collaboration avec la communauté scientifique et technique nationale, sous régionale et internationale.

Roger H. Ch. Nébié, Directeur de recherche,

Délégué général du CNRST

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

compteur